Mémoire technique type



Pourquoi ne jamais utiliser un mémoire technique type ?

On vous le répétera toujours ! Il n’existe pas de mémoire type. À chaque appel d’offre, une rédaction d’une note oblige, et ce du début jusqu’à la fin. Comment reconnaître un mémoire technique de qualité ?

Si vous avez tenté cette expérience et que le mémoire technique vous a coûté le marché, identifiez-vous à travers les quelques erreurs fondamentales dans la rédaction de cette note. Puisque le mémoire technique efficace ne pourra jamais être connu, autant décrire les défaillances qui peuvent se produire. De plus, ces documents de candidature aux appels d’offres sont tenus au secret professionnel et industriel.

Pourtant, bon nombre d’entreprises pensent encore que l’utilisation ou le recyclage d’un mémoire technique type est la manière la plus efficace et la plus rapide dans la constitution de leur dossier. Ils ne réalisent cependant pas que cette note apporte plus de 50% des chances de remporter le marché en question. Ils ne réalisent également pas que les adjudicateurs prennent vraiment le temps d’analyser le mémoire technique et que les prix ne sont désormais plus que moindres dans les critères de sélection. Pour vous donner une petite allusion de cette tendance, les notes attribuées sont actuellement tranchées à parts égales entre les deux. La valeur technique possède ainsi une pondération certaine dans le dossier, c’est pourquoi elle mérite étude et exposition de qualité à travers la rédaction du mémoire technique.

Les erreurs notoires

Les plus classiques des erreurs sont les suivants :

  • Commencer la rédaction du mémoire technique à partir d’une page prédéfinie ou celui de votre candidature précédent : cette technique est très connue. Elle pourrait être efficace, mais rarement. Dès la présentation de votre entreprise, il se peut que la situation soit actuellement révolue et que votre mémoire technique affirme encore les informations qui ne sont pas d’actualité. Au pire, vos réponses dans les parties techniques ne se rapportent pas à l’appel d’offre. Le refus de votre dossier devient inévitable.

 

  • Il n’est pas rare de soumettre un dossier pour un appel d’offre émanant d’un même acheteur. Ce cas est surtout observé dans les marchés publics. Avec les mêmes mises en forme, le plan, les approches et les méthodes, l’évaluateur aura tout de suite une mauvaise impression à l’égard de votre dossier et ne donnera logiquement pas de note favorable.

 

Une question de méthode à la rédaction

Soumettre la rédaction du mémoire technique à une agence spécialisée comme la nôtre devient parfois inévitable. En effet, peut-être que votre entreprise possède les bonnes méthodes, les personnels qualifiés et les moyens nécessaires, mais que vous vous exprimez mal dans votre mémoire technique, d’où l’incompréhension totale observée lors du dépouillement de votre dossier. Le plus souvent également, les entreprises passent trop de temps à s’introduire, c’est-à-dire que celles-ci en disent trop long d’elles, pour ensuite oublier complètement d’apporter les réponses aux problématiques imposées par le dossier de consultation. De même, peut-être que les solutions techniques y sont présentes, mais l’enchaînement logique est invisible puisque le plan du mémoire technique ne tient pas la route. Les informations dans le livre sont donc confuses.

Une rédaction monologue et monotone

Il faudra également toucher les adjudicateurs, les convaincre à travers vos récits dans le mémoire technique. Les notes ne sont pas données, il va falloir des arguments bien explicités et organisés. Comment cependant savoir les attentes de ces adjudicateurs ? Simple, il suffit de se mettre à leur place à travers l’exposition de leur problématique dans les dossiers de consultation. Si vous étiez l’acheteur, qu’attendez-vous des prestataires part rapport à votre appel d’offre ? En tant que peu connaisseur du domaine, est-ce que vous ressentez un quelconque plaisir à lire le mémoire technique sous vos yeux ? En êtes-vous intéressé dès les premières impressions ? Il revient à la valeur rédactionnelle personnalisée du mémoire technique l’attribution de tous ces critères.

Une personnalisation oblige

Il est ainsi de mise de toujours personnaliser le mémoire technique. Dans ce contexte, les entreprises éprouvent pourtant de sérieuses difficultés à se débrouiller toutes seules. C’est face à ce blocage certain, et ce, dès la fourniture de dossier pour une candidature à un marché ouvert à l’appel d’offre que nous nous engageons dans la rédaction de votre mémoire technique suivant les règles de l’art. Notre devise, partir d’une feuille blanche et nous inspirer uniquement des demandes dans le dossier de consultation pour enfin faire coïncider vos compétences et vos moyens et les faire-valoir dans votre mémoire technique. Les acheteurs s’attendent toujours à des réponses pertinentes et personnalisées. En connaissance de cause, nous privilégions ainsi le fond technique de votre dossier, sans manquer d’ajouter des propositions issues de vos plus-values dans le domaine.

Pourquoi ne pas vous focaliser sur l’estimation des prix des travaux demandés par l’appel d’offre et nous confier la rédaction de votre note technique. Pourquoi ne pas avancer rapidement sur le dossier afin d’entamer sereinement les différents calculs apparemment aussi complexes que la partie création de mémoire technique ? Soumettez dès maintenant toutes les informations vous concernant et l’appel d’offre en question, vous arriverez à faire parvenir votre candidature à temps, et ainsi l’emporter haut la main !

Travaillons ensemble

NOUS CONTACTER

N'HÉSITEZ PAS À NOUS POSER VOS QUESTIONS

Notre équipe se tient à votre disposition pour vous renseigner , trouver des solutions efficaces et spécifiques à vos contraintes. Nous sommes bien évidemment à votre écoute, n'hésitez pas à nous contacter.